Le concours du Meilleur sommelier de France et du Monde

Le concours du Meilleur sommelier de France et du Monde

Le concours du Meilleur sommelier de France et du Monde

Le concours du Meilleur sommelier de France et du Monde

Concours du Meilleur sommelier de France et du Monde

Institué depuis 1983, en remplacement du Concours International des Échansons qui se tenait depuis 1969, le Concours du meilleur sommelier du Monde se tient tous les trois ans. Il est organisé par l’Association de la Sommellerie Internationale (ASI), dont le siège est à Paris, dans l’un des états membres de la structure, afin de faire mieux connaitre la profession et de favoriser le perfectionnement de la profession par le biais d’une saine émulation.

 

Partout où il est organisé, l’événement soulève l’enthousiasme et l’intérêt des professionnels des métiers du vin, de la gastronomie, comme des œnophiles et gastronomes amateurs. La dernière édition a eu lieu en 2013 et a vu la victoire de Paolo Basso, un sommelier suisse, qui a succédé au français Gérard Basset qui avait remporté le concours en 2010. La prochaine édition devrait se tenir en 2016, à Mendoza en Colombie. N’oublions pas la victoire de Franck THOMAS pour le meilleur ouvrier de France et d’Europe en 2000, et demi-finaliste en 2004. 🙂

 

Comment est organisé le concours ?

Pour l’organisation du concours, l’assemblée générale de l’association procède à l’élection d’un pays organisateur et d’un comité qui est composé d’experts reconnus en la matière. Le rôle du comité technique est d’élaborer les épreuves et de juger les candidats.

Le concours du meilleur sommelier au monde s’organise en deux étapes : une étape locale au niveau de chaque pays et une étape finale au niveau mondial. L’étape
mondiale met en compétition tous les vainqueurs nationaux.

 

Qui peut s’inscrire au concours ?

Pour s’inscrire au concours du meilleur sommelier au Monde, il faut être régulièrement inscrit auprès de l’antenne de son pays d’exercice et avoir gagné le concours national en la matière. Il faut également impérativement travailler dans la restauration, l’œnologie ou dans l’industrie gastronomique.

Quelles sont les épreuves ?

Le concours comprend des épreuves éliminatoires et des épreuves finales.

Pour l’élimination on a deux épreuves pratiques et une épreuve théorique :

 – L’épreuve théorique est composée d’une centaine de questions au maximum, qui portent sur une connaissance générale des vins et de l’industrie viticole,
ainsi que du marché du vin dans le monde. L’épreuve écrite théorique dure 1 heure 30 minutes.

 – Quant aux épreuves pratiques, elles consistent en des dégustations à l’aveugle, en des conceptions ou corrections de cartes ou de menus à vins, ainsi qu’à l’élaboration de services de table, tout en respectant un chronomètre.

Les épreuves finales réunissent les trois meilleurs candidats qui vont être amenés à exécuter des examens identiques de :

 – Dégustation à l’aveugle pendant 13 minutes de trois vins ;

 – Service, décantation et accord des mets aux vins, durant 18 minutes.

Durant les épreuves écrites, les candidats peuvent s’exprimer dans quatre langues officielles qui sont : le français, l’allemand, l’anglais et l’espagnol.

Le concours du meilleur sommelier de France

Il se tient en marge du concours mondial et est organisé par l’union de la sommellerie française. Il reprend les mêmes épreuves que le concours mondial.

Le tout prochain concours se tiendra en octobre 2014 à Beaune. Les candidats qui sont intéressés devront faire parvenir leur candidature, au plus tard le 10 mars 2014, à l’union. Pour plus de renseignements, il suffit de se rendre sur le site de l’union.

Nous ne manquerons pas de vous donner les résultats !

Des candidats ?! 😉

Aucun Commentaire

Les Commentaires sont fermés.

btnimage