La recette d’un apéro dinatoire réussi

Plateau fromage charcuterie vin pour apéro dinatoire

La recette d’un apéro dinatoire réussi

Il y a ceux qui ne jurent que par les grandes tablées lors des fêtes de fin d’année. Et puis, il y a les autres ! Les célibataires et les jeunes couples qui adorent réunir leurs proches autour d’une bonne planche. L’avantage ? C’est plus convivial, mais surtout la préparation ne demande pas de temps, encore moins un talent pour la cuisine. Eh oui ! Pour une fois, oubliez le foie gras, la dinde et les truffes. Place aux plateaux de fromage et de charcuterie et au vin que l’on boit debout. La faute aux bars à vin ? Plutôt merci à ce concept qui a su démocratiser le vin.

Les planches : quand convivialité rime avec petit budget

Vous voulez épater la galerie sans casser votre tirelire ? Les planches sont votre meilleur atout. Remettez au placard vos chips, cacahuètes et autres produits industriels. Des fromages, des charcuteries, quelques fruits, du pain, du vin et le tour est joué. En plus d’être délicieux, ils sont plus sains et donc meilleurs pour la santé. Le petit plus ? Vous n’avez pas besoin d’une grande table, de belles assiettes en porcelaine ou de nappes Jacquard pour impressionner vos invités. Vous n’avez pas non plus besoin de passer une journée en cuisine pour éveiller leurs papilles (vous pouvez tout improviser au dernier moment). Et pourtant le résultat est bluffant. Alors, prêt à sauter le pas ?

Créez la surprise avec des produits simples, mais d’exception

Le secret d’une bonne planche réside dans un accord parfait fromage/charcuterie/vin. Pour un non-initié, cela peut relever du vrai parcours du combattant. Portant, c’est un vrai jeu d’enfant.

Bien sûr, rien ne vous empêche d’opter pour un plateau de fromages (ce n’est pas pour rien que le fromage est le roi de la planche puisqu’il peut être servi seul), sans ajouter des charcuteries. Dans tous les cas, faites en sorte d’avoir 4 textures différentes (un fromage à pâte molle, un fromage frais, un fromage à pâte dure ou semi-dure et un fromage à pâte persillée). Pour tous ceux qui ne veulent pas se casser la tête, La Boite du Fromager propose aux novices et aux vrais amateurs des plateaux fromage qui changent chaque mois. Plateau découverte, plateau connaisseur, plateau classique… impossible de ne pas trouver votre bonheur. Il y a même des plateaux spéciale fondue ou spéciale raclette. Et ce, à des prix abordables.

Fromages plus charcuteries : le combo gagnant d’une planche réussie

Fromages et charcuteries sont inséparables pour un apéro dinatoire digne de ce nom. Pour épater vos convives à tous les coups :

  • Mettez-y au moins 4 types différents de fromages
  • Ajoutez des charcuteries fumées ou à haute teneur en sel (évitez les rillettes et les pâtés, ils sont bons, mais ne conviennent pas pour un cocktail dinatoire). Et pour cause, vous devez sortir votre plateau du réfrigérateur une heure avant l’arrivée des invités
  • Prévoyez suffisamment de mets. Comme il n’y aura pas de plat principal, prévoyez environ 250 g de fromages par personne
  • Roulez vos charcuteries sur un pic ou servez-les dans des cakes salés, des mini croque-monsieur. Vos convives seront aux anges
  • Si vos invités restent debout, coupez-les fromages en petits morceaux. C’est plus pratique. Autrement, mettez des couteaux sur la table.
  • N’oubliez pas les accompagnements. Non seulement pour relever le gout des fromages et des charcuteries, mais également pour ajouter de la couleur et de l’esthétisme à la planche : fruits, légumes, confitures, chutneys, biscottes et bien sûr des pains (achetés chez le boulanger du coin si possible).

Le vin, la touche finale d’un apéro dinatoire inoubliable

Un apéro n’en est pas un s’il n’y a pas de boisson, et ici on parle de vin, un incontournable lors des fêtes. Mais il n’est pas question de choisir n’importe quel vin. Contrairement aux idées reçues, le fromage et le vin rouge ou le fromage et la charcuterie ne font pas bon ménage. Tout simplement parce que les tanins qui se trouvent dans le vin donnent un gout de ferraille à ces deux mets riches en gras. Si vous ne jurez que par cette association, optez pour un vin rouge léger comme le Beaujolais primeur, un Bordeaux ou un Pinot noir d’Alsace.

Mais l’idéal, c’est de choisir un vin blanc sec et puissant au nez de la vallée du Rhône ou dans le Roussillon par exemple. Un Chablis ou un vin blanc de Savoie feront aussi parfaitement l’affaire. Essayez, vous nous direz des nouvelles !

Aucun Commentaire

Publier une Réponse

btnimage