L’appellation Bordeaux reconnue par la Chine

L’appellation Bordeaux reconnue par la Chine

L’appellation Bordeaux reconnue par la Chine

Vignes bordelaises

Après avoir reconnue le cognac et le champagne, la Chine reconnait également l’appellation Bordeaux ! Une victoire pour la France et le vignoble bordelais, qui était en négociation depuis l’année 2011.

 

La reconnaissance de l’appellation

Lors d’une visite en France du Premier Ministre chinois Li Keqiang, le gouvernement a annoncé mardi la reconnaissance de l’appellation Bordeaux par la Chine. Une « avancée historique » selon Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture et Matthias Fekl, le secrétaire d’Etat au Commerce extérieur.

 

En discussion depuis environ 4 ans, cette décision offre une protection pour tous les vins de Bordeaux victimes de contrefaçon. Ainsi a été publié les 45 appellations bordelaises de cette indication géographique. Leur protection effective aboutira d’ici deux mois, selon le ministre de l’Agriculture.

 

 Une diplomatie des terroirs

Cette décision démontre les efforts fournis par la France pour préserver son patrimoine viticole. Ainsi, à travers une « diplomatie des terroirs« , le système des Appellations d’Origines Contrôlées est partagé avec l’ensemble des partenaires étrangers. Le travail de la vigne est un savoir-faire unique, prônant un travail de qualité.

 

A la suite de cela, de nouvelles choses sont en route avec la Chine, notamment une discussion sur une reconnaissance mutuelle d’indications géographique des deux pays.

 

 Un acteur important

Même si le premier ministre chinois n’est pas passé par Bordeaux pendant son séjour de trois jours en France, les bordelais n’en ont pas moins fêté cette victoire.

 

L’appellation Bordeaux se révèle donc comme la cinquième reconnaissance de la Chine dans le secteur des vins et spiritueux, après le cognac, le whisky écossais, le champagne, ainsi que la Napa Valley en Californie.

 

Cette décision était de plus essentielles puisque la Chine est le premier marché pour Bordeaux, en dehors de la France, avec 49 millions de bouteilles vendues en 2014, soit 221 millions d’euros.

 

Cette reconnaissance a été célébré par le premier ministre chinois et le premier ministre français, lors d’une cérémonie de remise officielle du certificat à Matignon le mardi 30 juin. Bernard Farges, président du Conseil interprofessionnel du vin de Bordeaux, y a assisté.

 
Crédit photo : Gilles Rémus 

Aucun Commentaire

Les Commentaires sont fermés.

btnimage