Le Champagne : baisse de sa consommation

Le Champagne : baisse de sa consommation

Le Champagne : baisse de sa consommation

Baisse de consommation du Champagne

Selon les statistiques de l’organisme public FranceAgriMer, présentées jeudi 16 juillet dernier, 167,4 millions de bouteilles de vins effervescents se sont vendues en 2014, contre seulement 45,5 millions de bouteilles de champagne. Un constat décevant pour les champenois.

 

Les ventes de Champagne en baisse

Depuis la crise de 2009, les ventes de champagne sont en baisse. Restant un produit unique, il est cependant préféré par des vins effervescents.

 

On parle surtout de Crémants, issus principalement d’Alsace ou des pays de la Loire, ou encore des vins étrangers, comme le Proseco (Italie) ou le Cava (Espagnol).

 

Comme le prouve donc les chiffres de FranceAgriMer, avec les 167,4 millions de bouteilles de vins pétillants vendues en 2014 dans les grandes surfaces, les ventes ne champagne n’ont malheureusement pas subit ce même engouement avec seulement 45,5 millions de bouteilles vendues.

 

Cela représente une régression de -0,5% par rapport à 2013, mais également de -5,4% depuis 2009.

 

Cependant, même si les ventes de champagne ont baissé, son prix lui, a augmenté.

 

Selon Caroline Blot, chef de l’unité cultures et filières spécialisées, qui a présenté cette étude, « Le consommateur admets de plus en plus qu’un bon Crémant vaut mieux qu’un mauvais Champagne ».

 

Les chiffres du Champagne sont toutefois bons en valeur, avec un chiffre d’affaires qui a progressé de 1,5%, c’est à dire 888,3 millions d’euros.

 

Sur les cinq dernières années, il est resté stable.

 
 

Les vins pétillants étrangers en hausse

En matière d’exportations, les ventes de vins français sont stables par rapport à l’an passé, puisqu’elles ont rapporté 7,72 milliards d’euros. 7% de ce chiffre est représenté par le champagne.

 

Sur le marché international, les vins pétillants étrangers prennent de plus en plus de place, puisqu’ils représentent 4% des volumes et 3% en valeur.

Le Proseco se proclame roi des vins pétillants, avec une place de leader en Europe et aux Etats-Unis.

 

Pour le marché français, le vin pétillant qui a le plus de succès est le Cava espagnol, puisqu’il représente à lui seul 45% des ventes de vins étrangers. il a subit une très forte progression depuis 2013 car il ne représentait que l’an passé 2% des ventes.

 

Son succès est notamment dû a de fortes campagnes de communication marketing.

 

Et vous, vous êtes plutôt champagne ou vins pétillants étrangers ? 

 

Crédit photo : Tom Coates

 

Aucun Commentaire

Les Commentaires sont fermés.

btnimage