Qu’est ce que le Rocou ?

Qu'est-ce que le rocou ?

Qu’est ce que le Rocou ?

Ce terme ne vous dit peut-être rien et pourtant, il s’agit d’un colorant alimentaire très prisé. En effet, ce colorant naturel d’un rouge-orange se retrouve quasiment partout : dans les confitures, les confiseries, les sauces, les produits de charcuterie… mais également dans nos spécialités fromagères préférées. Eh oui, c’est grâce au rocou que le Cheddar et la Mimolette revêtent de si belles couleurs !

Les origines du rocou

Également appelé urucum (Bixa orellana), le rocou est un fruit extrait du rocouyer, un arbuste qui pousse essentiellement en Amérique centrale (depuis le sud des États-Unis jusqu’au Brésil en passant par la Bolivie, la Colombie, le Venezuela et le Mexique) et qui a réussi à s’adapter aux autres régions tropicales et subtropicales, notamment aux Antilles, en Guyane, en Guadeloupe, ainsi que sur les continents africains et asiatiques.

Dans quels cas le rocou est-il utilisé ?

Ce fruit aux pouvoirs colorants possède de nombreuses vertus cosmétiques et curatives. D’ailleurs, il était très utilisé par les Amérindiens qui s’en servaient pour protéger leur peau du soleil (d’où l’appellation de Peaux Rouges) et des piqûres d’insectes.

Aujourd’hui, le rocou envahit également nos cuisines puisque nous l’employons sous forme de poudre, de beurre ou d’huile pour colorer et parfumer les plats et les aliments tels que le riz et la viande (poulet, viande de porc, etc.).

Enfin, comme nous l’avons mentionné en introduction, le rocou est très présent dans l’industrie alimentaire. Connu sous le nom de colorant E160, on l’utilise dans la préparation de sauces, potages et bouillons, les condiments, confitures, gelées, desserts et entremets, biscuits et chocolat, poissons fumés et charcuteries. Et enfin dans la fabrication de nombreuses spécialités fromagères.

Le rocou dans l’industrie fromagère

Fromage utilisant le rocou : mimolette

Vous vous êtes certainement déjà demandé pourquoi certains fromages ont une croûte orange ou une chair orangée alors que le lait est blanc… question pas bête ! Désormais, vous pouvez épater vos connaissances en leur apprenant que cette belle couleur provient du rocou.

Le rocou est effectivement utilisé dans la fabrication de nombreux fromages, pour ne citer que le cheddar, l’édam, le Jolirond, Le Langres ou la mimolette.

 

Bon à savoir : pour la petite histoire, sachez que la mimolette, telle que nous la connaissons aujourd’hui, n’est autre que la version française de l’édam. Elle a été créée sous le règne de Colbert pour remplacer ce fromage hollandais, alors interdit d’exportation pendant la guerre franco-hollandaise. Et le rocou fut alors intégré dans la recette pour distinguer la mimolette du fromage voisin.

Pour en revenir au sujet, le rocou s’utilise de trois façons :

  • pour obtenir une pâte orangée (c’est le cas de la mimolette) : on mélange le rocou avec le lait au début du processus de fabrication du fromage ;
  • pour colorer les croûtes lavées des fromages à pâte molle (époisses, maroilles, munster, certains livarots…) : on ajoute alors le rocou dans l’eau de lavage ;
  • enfin, la poudre de rocou peut servir de chapelure pour apporter une belle touche de couleur à certains fromages, notamment la boulette d’Avesne, un savoureux fromage fabriqué à partir de pâte de maroilles, broyée et mélangée avec des herbes fines (essentiellement du persil et de l’estragon) et du poivre.

Aucun Commentaire

Publier une Réponse

btnimage