Tout savoir sur la loi EVIN

Tout savoir sur la loi EVIN

Tout savoir sur la loi EVIN

Au cœur de l’actualité en ce moment, vous vous posez sans doute quelques questions au sujet de la loi Evin. Datant du 10 janvier 1991, et nom éponyme de son créateur Claude Evin, elle relate la lutte contre le tabagisme et l’alcoolisme. Actuellement, elle est rediscutée. On vous explique tout sur celle-ci.

 

Lutte contre le tabagisme

Concernant le tabagisme, celle-ci interdit les individus de fumer dans les lieux publics, ainsi que dans les transports en commun. Elle interdit également de faire de la publicité pour le tabac, ou toute opération promotionnelle visant à offrir des cigarettes ou tout autre produits nocifs pour la santé.

De plus, elle oblige de faire figurer sur les paquets de cigarette la composition en nicotine, goudrons et monoxyde de carbone. La mention « Nuit gravement à la santé » doit elle aussi figurer de manière très lisible sur tous les paquets.
La vente de tabac est interdite aux mineurs.

Lutte contre l’alcoolisme

Concernant l’alcool, la loi Evin est également très restrictive sur la publicité des marques d’alcools (vin, spiritueux…), mais elle n’est cependant pas interdite. Cette action vise à protéger les jeunes de toute publicité qui pourraient nuire à leur santé, l’alcool étant considéré comme tel en cas d’abus.

Elle interdit également les publicités où des individus sont montrés par exemple dans un moment de convivialité autour d’une bouteille de vin ou de champagne. Le contexte parait trop plaisant et incite les consommateurs à boire plus d’alcool, en regardant la publicité où les figurants sont heureux de boire du vin.

Durcir la loi Evin ?

Depuis plus d’un mois, cette loi refait parler d’elle à l’occasion de projet de loi santé. En effet, mi mars dernier, un amendement déposé à l’Assemblée Nationale par le député Denys Robiliard revient sur ce concept de la publicité des marques d’alcools, en promulguant un « vide » sur celui-ci. Selon cet amendement les publicités d’alcools ne pourront être que des publicités dites « évidentes », c’est à dire savoir faire la différence entre publicité et information, et vise à interdire la presse spécialisée dans la vin et l’œnotourisme. La liberté d’expression serait alors remise en cause.

Mercredi 1er avril 2015 dernier, l’Assemblée Nationale a voté pour la suppression de ces mesures au sein du projet de loi santé qui ont fait polémique. Et cela n’est pas pour nous déplaire.

Le vin et le champagne sont les trésors de la France !

Crédit photo : Alex Guibord

Aucun Commentaire

Les Commentaires sont fermés.

btnimage