Comment acheter des vins en Primeur ?

Comment acheter des vins en Primeur ?

Comment acheter des vins en Primeur ?

Comment acheter du vin en Primeur ?

Comment acheter des vins en Primeur ?

L’achat en primeur est un dispositif de vente anticipé des crus classés de Bordeaux, qui est basé sur de la spéculation. Il consiste à acheter un millésime, quelque temps après les vendanges (souvent courant Mai, chaque année), alors que celui-ci ne lui sera livré, une fois qu’il sera embouteillé, c’est-à-dire dans un ou deux ans.

Comment se déroule les ventes en primeur ?

Les ventes en primeur respectent les étapes suivantes :

 – Dégustation du vin en fût par des personne qui ont une notoriété dans le domaine de la viticulture afin qu’elles donnent un avis sur le potentiel du vin. Cela se passe généralement en mai.

 – Mise en vente par le producteur, d’une faible quantité de ce vin en primeur, selon un prix qui est déterminé de concert avec les courtiers. Ce prix est généralement en deçà de ce que le producteur aurait pu demander lorsque son millésime aurait été embouteillé (dans l’ordre de 30% en moyenne).

 – Les consommateurs ou les négociants, vont payer une avance ou la totalité du prix demandé (hors TVA).

 – A la livraison, ils vont solder le prix d’achat et/ou s’acquitter de la TVA.

Les avantages et inconvénients de la vente en primeur

La vente en primeur présente un double avantage, tant du côté de l’acheteur que du coté du producteur. Pour le premier, cela lui permet d’obtenir du vin de qualité supérieure aux meilleurs tarifs qu’ils soient. Nous ne connaissons pas encore le tarif des Primeurs 2013, mais la récolte du Millésime 2013 ayant été historiquement basse, nous pouvons nous attendre à des tarifs élevés.

Tandis que pour le second, il va bénéficier d’une trésorerie actuelle, qui lui permettra de finaliser sa production de vin. En outre, c’est généralement durant les ventes en primeur, qu’il est possible d’acquérir de grands vins ainsi que des formats de bouteilles rares. Sans oublier le fait que la provenance des vins ne souffre d’aucune ambigüité.

Toutefois, puisque les transactions en primeur sont purement spéculatives, les deux parties ne sont pas à l’abri de pertes ultérieures. En effet, si les prix deviennent encore plus bas que celui qu’a dépensé l’acheteur, ce dernier va subir un manque à gagner. Dans le cas où les prix connaissent une très grande envolée, le manque à gagner qu’avait prévu le producteur, se verra augmenter.

Que faut-il acheter en primeur et dans quels cas ?

Il est conseillé d’acheter en primeur, les vins qui ont obtenu des notes de critiques reconnus qui excèdent 80 sur 100.

Il est approprié d’acheter en primeur lorsque l’on possède une cave et lorsque l’on recherche des vins particuliers, à conserver.

Comment peut-on obtenir des Bordeaux en primeur ?

Le consommateur a le choix entre les acquérir en direct chez certains producteurs ou par le biais de négociants que sont les cavistes physiques ou les cavistes en ligne. Lorsque l’on achète directement chez les producteurs, cela se passe selon un système d’abonnement annuel.

Mais il est préférable d’acheter par le biais de négociants car cela ajoute une assurance supplémentaire au choix qualitatif des crus.

Dans tous les cas, les conseils suivants vous seront fort utiles :

 – Observer régulièrement les côtes des vins que vous souhaitez acquérir en primeur, ainsi que leur qualité, en lisant des revues spécialisées par exemple ;

 – Acheter auprès de négociants ayant pignon sur rue ;

 – N’oubliez surtout pas que les prix sont HT !

Et vous, achetez vous des vins en primeur, et si oui, où ?

Crédit Photo : Norman27

Aucun Commentaire

Les Commentaires sont fermés.

btnimage