Déguster comme un oenologue

Déguster comme un oenologue

Déguster comme un oenologue

Rebecca de Vineabox et Romain de Grappons-Nous lors du salon VINEXPO

La dégustation peut se révéler comme un exercice très difficile. Il faut savoir adopter les bonnes tactiques afin de faire cela dans les règles. Conseils et astuces de notre oenologue Franck Thomas, meilleur sommelier de France et d’Europe 2000 pour déguster comme un chef !

La dégustation s’établit en trois phases : on regarde, on sent, puis on goûte.

 

La robe du vin

Tout d’abord, il faut tenir le verre par le pied, afin d’éviter de réchauffer le vin. Feuillez blanche pour regarder la couleur, il faut pencher le verre vers l’extérieur, face à soi. La couleur principale est au centre, et son reflet, au bord du disque.

Regardez l’intensité de la couleur : si le reflet est plutôt violet = vin jeune ; Orangé – à maturité. Plus le vin vieillit, plus la teinte fonce.

Il faut regarder l’intensité. La force de la couleur : si le vin est clair, il sera léger, s’il est plutôt foncé, il sera plus puissant.

 

Le nez du vin

On sent le vin en laissant le verre immobile, afin de percevoir arômes les plus volatils : Ainsi, on perçoit la qualité du nez avant aération.

Puis il faut ensuite aérer le vin : Tournez le verre 3 fois dans un sens, et 3 fois dans l’autre sens, afin percevoir d’autres nuances : on augmente les perceptions en
aérant le vin.

Les familles d’arômes : Si le vin est jeune, il sentira les fruits frais, tels que les agrumes, les fleurs, le minéral. Plus ils vieillissent, plus ils sentent les fruits mûrs, les plus évolués,
et sentent les champignons.

Les vins rouge révèlent des arômes de fruits rouges, noirs. Et les vins blancs des notes d’agrumes…

 

La bouche du vin

Pour l’examen gustatif, on recense les 4 saveurs de base :

1. Au bout de la langue : le sucré

2. Au milieu de la langue, sur les côté : acide

3. Au milieu et devant de la langue, sur les côté : salé : un peu partout dans la bouche

4. Au fond : amer

On goûte le vin en 3 étapes : Début de bouche (la rondeur), le milieu de la bouche (l’acidité et les tanins) puis le final : l’équilibre (vin hors bouche, qui représente la longueur des arômes.

 

A savoir :

Un vin sur sa fin est court.

Quant à un champagne ou un vin pétillant, visuellement, la aille des bulles ne veut strictement rien dire.

 

Crédit photo : Vineabox

 

Aucun Commentaire

Les Commentaires sont fermés.

btnimage