Vin, mon amour

Vin, mon amour

Vin, mon amour

Vin, mon amour

 

A l’heure où Paris est capitale mondiale du tourisme, et qu’elle fascine toujours autant, on peut également être fiers du succès de la boisson favorite des français : le vin !

La France se situe au 1er rang en matière de production de vin, et 2ème en matière de consommation en volume. Le marché s’avère donc être prometteur.

Le marché

Le secteur des vins et spiritueux est un marché porteur pour la France. On remarque cependant quelques baisses. D’août 2013 à juillet 2014, on a vu un recul des exportations françaises de 3,7%, dû à une baisse des importations des pays tiers et surtout de la Chine.

 

Concernant la production mondiale, en 2013, elle a continué à se développer, notamment en France où elle a augmenté de 7% par rapport à l’année précédente, mais a diminué de 2% par rapport aux cinq dernières années.

 

Les exportations vers l’Asie montrent donc un ralentissement, cependant c’est une zone qui reste prometteuse, représentant 16% des exportations françaises. Les marchés européens offrent aussi des opportunités. Concernant la demande en Amérique du Nord, elle est davantage orientée vers des produits de qualité, comme des vins AOP.

D’autres marchés se tournent vers les importations de vins comme la Russie, l’Europe orientale ou l’Afrique. Que de belles promesses pour l’avenir !

2ème acteur mondial en volume de consommation

D’après une étude de Vinexpo et du cabinet IWSR (International Wine and Spirit Research) publiée en janvier dernier sur le marché des vins et spiritueux à l’échelle mondiale et sur les prévisions qui en découlent, la France se classe en deuxième position, après les Etats-Unis, pour sa consommation en volume, avec 296,4 millions de caisses, et en valeur avec 16,9 milliards de Dollars. Malgré son rôle imposant de 1er pays producteur, elle reste seconde quant à sa consommation.

 

De manière générale, les français consomment 47,4L de vin par personne et par an. Comme vu précédemment, les exportations françaises ont eu quelques mauvaises années mais promettent malgré cela une bonne progression dans les années à venir.

C’est la même chose pour la consommation de vin en France. Selon cette étude, les prochaines années ont un bel avenir devant elles, notamment grâce à une nouvelle génération, lorsqu’elle atteindra la majorité, qui augmentera la consommation de 1,3 million. De plus, avec tous les nouveaux concepts qui fleurissent, comme les box de vins, les bars à vins, etc… les français n’ont pas finit de parler et de boire du vin.

 

Concernant la consommation mondiale, les experts prévoient également que celle-ci s’amplifie de 2015 à 2018 d’un milliard de bouteilles par an, soit une consommation de 32,78 milliards de bouteilles au total d’ici les quatre prochaines années. Selon ces mêmes prévisions, une hausse des ventes sera elle aussi à l’honneur, en particulier en Chine et en Outre-Atlantique.

 

Les Etats-Unis, la France et l’Italie sont donc classés comme les trois principaux pays consommateurs de vin dans le monde.

 

Crédit photo: Tristan Nitot 

Aucun Commentaire

Les Commentaires sont fermés.

contact_small.png