Interview de M. et Mme VENTURE : Vigneron au Mas de la Seranne

Interview de M. et Mme VENTURE : Vigneron au Mas de la Seranne

Interview de M. et Mme VENTURE : Vigneron au Mas de la Seranne

M. et Mme VENTURE

M. et Mme VENTURE

Au mois de Janvier, nous vous avons présenté un nouveau domaine du Languedoc : Le MAS DE LA SERANNE, qui a pris son nom de la chaine de collines en face du domaine. Ce dernier a été certifié « Agriculture Biologique » en 2012, mais les propriétaires restent discret sur cette certification, estimant que la qualité du vin doit primer avant tout. Nous étions fait pour nous rencontrer !!!

Bonjour Monsieur et Madame Venture, pourriez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

 

Nous sommes tous les 2 de Montpellier où nous avons fait nos études. Isabelle, infirmière et Jean-Pierre ingénieur en agoalimentaire. Partis 17 ans, dans l’Oise puis dans le Sud Ouest, nous sommes revenus dans notre pays natal en 1998 après 17 ans d’exil.

Parlez-nous du Mas de la Seranne. Quelle est son histoire ?

En 1998, nous changeons de vie pour créer notre domaine sur le terroir d’Aniane, proche de notre famille de St Guilhem le Désert. Avec des ancêtres vignerons, Antonin et Louis, et après 1 an en formation Viti Oeno à l’Agro de Montpellier, nous achetons nos 5 premiers hectares (ha) que nous agrandissons progressivement ha par ha. Nous réussissons même à racheter des parcelles ayant appartenu à Antonin. Notre domaine est intimement lié à l’appellation Terrasses du Larzac que Jean-Pierre a présidée 9 ans !

Quelles sont les caractéristiques du Mas de la Seranne ?

Le Mas de la Séranne s’étend sur 16 hectares en Agriculture Biologique et 3 terroirs différents : marnes jaunes, Terrasses anciennes de l’Hérault et cailloutis fluvio-glaciaires, bien regroupés en 3 ilots.

Situé au pied du plateau du Larzac, les vignes bénéficient de l’influence climatique des courants d’air froid descendus du plateau qui apportent fraîcheur et puissance aromatique aux vins. Nous avons tous les cépages principaux de l’appellation, syrah, grenache, mourvèdre, carignan et cinsault pour les rouges et vermentino, roussanne et grenache blanc pour les blancs. Tous les rouges sont vinifiés séparément par cépage et par terroir.

Le domaine est situé dans un site magnifique avec une vue panoramique sur toute l’appellation, parsemé d’oliviers et adossé à la garrigue.

Quelle est votre production annuelle ? Quelles sont vos cuvées?

Nous produisons 80 000 bouteilles. 4 000 blancs, 12 000 rosés et le restant en rouges.

Les Ombelles sont en AOC Languedoc blanc, le rosé « sous les micocouliers » en IGP St Guilhem le Désert. 2 rouges en AOC Languedoc (A l’ombre du figuier, les griottiers) et 3 en Terrasses du Larzac (le clos des immortelles, Antonin et Louis, Bonaventura).

Quand et comment nos lecteurs peuvent-ils vous rendre visite ?

Nous recevons au domaine du lundi au samedi de 10 à 12h et de 15h à 18h30. Les visiteurs sont émerveillés par notre environnement sauvage et peuvent se promener dans un jardin méditerranéen situé à côté du caveau de dégustation.

D’après vous, quelles émotions votre vin, Les Griottiers, va-t-il transmettre à nos abonnés ?

 

Les griottiers est une cuvée caractéristique par sa puissance aromatique fruitée, sur des notes de cerises mûres avec une note réglissée. Ce vin évolue avec une grande finesse sur la griotte et sur la réglisse bien marquée après 3 ou 4 ans. Les senteurs de garrigue rappellent notre terroir et nos visiteurs emportent avec eux un peu de notre pays.

Et vous, quelles émotions avez-vous ressenties à la dégustation des Griottiers ?

Aucun Commentaire

Les Commentaires sont fermés.

btnimage