Pourquoi le « vromage » ne peut-il pas être appelé du fromage ?

Le vromage est-il le fromage du futur ? La question est de mise si nous prenons en compte l’ampleur que ce fromage végan a gagné au cours des dernières années. En effet, le souci du bien-être des animaux, de la santé humaine ainsi que des impacts environnementaux a insufflé un enjeu de taille à ce fromage d’origine végétale. Également dénommé faux-mage par certains, le fromage végétarien a été perfectionné. Aujourd’hui, il tente d’imiter l’aspect, la texture ainsi que le goût du vrai fromage. Pourtant, dans un pays comme la France où le fromage représente un véritable symbole et une passion nationale, pouvons-nous envisager que le vromage soit élevé au rang de fromage ?

Qu’est-ce que le vromage ?

Le vromage est un fromage vegan composé et préparé à partir d’éléments végétaux tels que l’huile de coco, la noix de cajou, de laits végétaux caillés ou encore d’oléagineux réduits en purée. Comme tout « fromage », elle subit une fermentation grâce à la bactérie lactique contenue dans l’oléagineux ou à l’ajout de levures. Cette période de fermentation durera entre 2 et 12 heures, en fonction de la force que l’on veut donner au produit final. Ensuite, la fabrication passe par une période d’affinage qui peut atteindre plusieurs semaines. C’est lors de cette étape cruciale que la croûte du vromage va se former. Pour éviter d’attendre l’affinage, certains producteurs ajoutent de l’agar-agar dans la préparation afin d’obtenir la consistance d’un fromage moulé plus rapidement. Diverses épices (poivre, baie rose, thym, romarin, etc.) peuvent également être mélangées au vromage pour agrémenter son goût.

Le fromage : un produit réglementé

D’après le décret du 30 décembre 1988 : « le fromage désigne un produit fermenté ou non, affiné ou non, obtenu à partir de matière d’origine exclusivement laitière : lait, partiellement ou totalement écrémé, crème, matière grasse, babeurre, utilisées seules ou en mélange et coagulées en tout ou partie avant égouttage ou après élimination partielle de la partie aqueuse ».

Le décret du 24 avril 2007 définit le fromage comme étant uniquement un produit fermenté ou non obtenu par coagulation du lait, de la crème ou de leur mélange, suivi d’égouttage.

Nature du lait

Le lait peu être du lait de vache, du lait de brebis ou du lait de chèvre.

Type de lait

Le lait cru peut être cru, thermisé ou pasteurisé.

Au vu des matières à partir desquelles le vromage est fabriqué et conformément à la réglementation en vigueur, le vromage ne peut être appelé du fromage.

Le vromage : peut-être pas un fromage, mais un produit aux multiples atouts

Depuis sa première commercialisation, le vromage a pris de grandes proportions. En effet, elle convainc de plus en plus d’adeptes du véganisme à travers le monde. Pour cause, elle présente des avantages très attrayants. Le vromage prévient du vieillissement des cellules et des artères grâce à sa contenance en minéraux et antioxydants. De plus, il est bénéfique pour la santé vasculaire du fait de son apport en acide gras mono-insaturé. D’ailleurs, la santé est l’un des arguments les plus puissants avancés par les végétariens pour vanter ce produit. Sur le plan écologique, le fromage végétal est considéré comme étant un produit plus respectueux du monde animal et de l’environnement en général. S’il n’existe pas d’études comparatives officielles sur le sujet, les végétariens sont intimement convaincus par cet argument. Ce fromage a aussi pris une grande place dans l’alimentation halal et casher. En effet, il constitue l’assurance d’un produit sans ingrédients d’origine animale.

Les autres articles sur le fromage Vegan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • box connaisseur
    Livraison en 48H

    En France, au départ de la fromagerie

  • box connaisseur
    Garantie fraîcheur

    Colis isotherme avec gel réfrigérant.

  • box connaisseur
    Paiement 100% sécurisé

    Protocole SSL et 3D secure

btnimage