Meilleur ouvrier de France Fromager : En quoi ça consiste ?

Créée en 1923 par le journaliste et critique d’art, Lucien Klotz, le titre de Meilleur Ouvrier de France ou MOF est un concours d’excellence qui récompenses les meilleurs talents. Il a lieu tous les trois ou quatre ans et regroupe tout l’artisanat (au total 16 groupes pour 230 métiers). Les MOF se reconnaissent par leur col à liseré bleu, blanc et rouge brodé du signe MOF et la cravate de commandeur tricolore présentant le trophée. Ils conservent leur titre à vie.

Le meilleur Ouvrier de France Fromager est une petite nouvelle dans l’aventure. En effet, le titre n’est attribué que depuis l’année 2000. Depuis, on compte 22 Meilleurs Ouvriers de France Fromager.

Comment préparer le concours ? Quelles sont les épreuves demandées aux candidats ? Qui sont les 10 derniers Meilleurs Ouvriers de France Fromager ? Zoom sur ce concours prestigieux qui récompense la crème de la crème des artisans fromagers français.

Comment devenir meilleur ouvrier de France Fromager ?

Le concours est ouvert à tout artisan fromager âgé d’au moins 23 ans à la date du concours. Pour s’inscrire, il doit s’acquitter des frais d’inscription.

Obtenir le titre de Meilleur Ouvrier de France Fromager n’est pas de tout repos. Le concours se prépare en effet deux (2) ans avant le jour J. Il demande beaucoup d’entraînements et de révisions. Des milliers de pages de croquis et des tonnes d’idées créatives sont nécessaires pour pouvoir concevoir un produit qui sort réellement du lot. En un mot, devenir MOF demande beaucoup de sacrifices.

Au-delà de ses compétences professionnelles, le candidat au MOF Fromager doit avoir un mental et un physique d’acier pour surmonter les épreuves. Des heures et des heures d’entraînements physiques feront donc également partie des entraînements.

Être Meilleur Ouvrier de France Fromager, c’est avoir la reconnaissance de ses maîtres, de ses pairs et de la Nation. C’est aussi respecter la charte des MOF :

  • Être volontairement décidé à appartenir à la société des Meilleurs Ouvriers de France.
  • Être soucieux de faire valoir l’idéal et l’engagement en toute circonstance de la Société nationale des Meilleurs Ouvriers de France.
  • Être l’exemple sincère et respectueux des valeurs que véhicule l’image des Meilleurs Ouvriers de France.
  • Être un représentant irréprochable de ce que doit être le comportement moral.
  • Être à la recherche constante du progrès et de la perfection.
  • Être ouvert à la création et à l’innovation pour contribuer à l’évolution de la culture.
  • Être avec simplicité et modestie, le médiateur de l’échange et de la transmission de ses connaissances.
  • Être généreux, solidaire et disponible.
  • Être à la découverte des futurs acteurs des métiers et les encourager dans leur évolution.
  • Être à l’écoute de toutes discussions et réflexions dans un esprit d’ouverture et de tolérance.

Le Meilleur Ouvrier de France Fromager peut choisir d’adhérer à la Société Nationale des Meilleurs Ouvriers de France, créé en 1929 par René Petit, menuisier-ébéniste récompensé MOF en 1927. Elle a pour objectif de promouvoir le savoir-faire français et le transmettre aux jeunes générations.

Le déroulement du concours

Depuis 1935, le concours de MOF est organisé par le COET (Comité d’Organisation des Expositions du Travail) sous l’égide du Ministère de l’Éducation nationale. Il prépare et gère, entre autres, les présélections avant la finale nationale. Tous les trois (3) ans, un nouveau comité est désigné avant chaque concours MOF.

Le titre de Meilleur Ouvrier de France est sanctionné par un diplôme d’État. Depuis 2001, c’est un diplôme d’État de niveau III qui est délivré par le Ministère de l’Éducation Nationale aux lauréats du concours.

Le programme des épreuves du MOF Fromager est présenté deux ans avant l’examen. Ce dernier se déroule en deux étapes.

La première étape est composée d’épreuves à la fois théoriques et pratiques sur le savoir-faire professionnel inhérent au métier de fromager. À savoir :

  • la culture fromagère ;
  • la technologie fromagère ;
  • les produits laitiers en général ;
  • l’organoleptique par le biais d’une dégustation à l’aveugle ;
  • le terroir
  • les appellations d’Origine Protégée (AOP) ;
  • l’affinage et les conditions des caves d’affinage ;
  • la législation sur les fromages et les produits laitiers ;
  • la gestion d’un budget pour l’élaboration d’une prestation.
  • La seconde étape est une épreuve qui consiste à présenter une œuvre « magistrale » (tant du point de vue esthétique qu’organoleptique) élaborée sous les yeux du jury sur un thème imposé avant le concours. En 2019, le thème était « Formes et couleurs ». Les membres du jury évaluent les candidats sur différents critères : la dextérité lors de la réalisation de l’œuvre, la qualité des produits utilisés pour réaliser l’œuvre et la créativité artistique.

Tout au long des épreuves, le jury attribue des notes en scrutant au microscope les gestes techniques, la vitesse d’exécution lors de la mise en place et la découpe, le respect des traditions et les idées innovantes du candidat.

Le titre de MOF Fromager est attribué en fonction de la moyenne des notes obtenues lors des différentes épreuves. Si la note requise par le jury n’est pas atteinte, il n’y a aucun lauréat.

Les 8 derniers meilleurs ouvriers de France Fromager

MOF Édition 2019

Deux fromagers ont obtenu le titre de Meilleur Ouvrier de France 2019 : Christelle Lorho et Vincent Vergne.

Christelle Lorho (Maison Lorho à Strasbourg (67))

Diplômée d’un BEP agricole, Christelle Lorho entre chez Jacques Vernier, maître fromager où elle découvre le fromage et son futur mari : Cyrille. Ils se marient et s’installent à Strasbourg pour ouvrir une fromagerie. En 2011, elle s’inscrit au Meilleur Ouvrier de France, mais échoue en finale. En 2015, elle échoue de nouveau à la finale. La troisième tentative sera la bonne. En 2019, Christelle Lorho obtient le titre MOF.

Pour préparer le concours, elle s’est fait accompagner par un coach sportif et un sophrologue. Pendant des centaines d’heures, elle s’est entraînée comme une grande sportive.

Vincent Vergne (Fromagerie Vergne à Nîmes (30) et Vergne Gourmet, avenue Pampidou)

Maître affineur de fromages d’auteurs, Vincent Vergne succède à ses parents pour diriger de main de maitre la fromagerie familiale créée en 1977. En 2012, le guide gastronomique Gault et Millau classe les Vergne père et fils dans le top 10 des fromagers français.

Après trois tentatives en 2007, 2011 et 2015, le maître fromager remporte le titre de MOF en 2019. Abnégation, ténacité et travail ont été ses maîtres mots pour remporter haut la main le prestigieux titre.

MOF Édition 2015

L’année 2015 a été le sacre pour deux fromagers français d’exception : Ludovic Bisot et Marc Janin.

Ludovic Bisot (Fromagerie Tout un fromage à Rambouillet (78))

Propriétaire de la fromagerie Tout un fromage, situé en plein centre-ville de Rambouillet, au 87 rue du Général de Gaulle, Ludovic Bisot a toujours été passionné de fromage. Pourtant, c’est une tout autre voie que le jeune suit. Après des études de commerce, il embrasse une carrière de consultant en stratégie. Mais la passion du fromage le rappelle. À 43 ans, il laisse son costume-cravate et un stage à la Fédération des fromagers de France. Il devient fromager-affineur et ouvre sa boutique en 2010. En 2013, Ludovic Bisot se présente au concours Meilleur Ouvrier de France. Après deux ans de préparation, il obtient le prestigieux titre en 2015 et devient l’un des MOF de cette année.

Marc Janin (Fromagerie Janin à Champagnole (39))

Issu d’une longue lignée de fromagers, Marc Janin baigne très tôt dans le fromage. Après son baccalauréat, le jeune homme suit une formation en alternance à l’École Nationale d’Industrie Laitière (ENIL) de Besançon-Mamirolles où il apprend les clés de la fabrication du fromage. À la fin de ses études, il parcourt la France pendant un an pour rencontrer de grands crémiers affineurs et prend les rênes de la fromagerie familiale.

En 2015, il obtient le titre honorifique de Meilleur Ouvrier de France. Il est le seul fromager de la Bourgogne–Franche-Comté à être un MOF.

MOF Édition 2011

Quatre fromagers ont obtenu le titre de MOF en 2011 : Pierre Gay, François Bourgon, Dominique Bouchait et François Robin.

Pierre Gay (Fromagerie Pierre Gay à Annecy (74) et Fromagerie-Restaurant Beau & Fort à Paris (75))

Comme la plupart des fromagers, Pierre Gay a baigné très tôt dans les fromages. Issu d’une famille de fromagers, il perpétue la tradition familiale dans la boutique créée par son grand-père en 1935 à Annecy. Exigeant, le fromager affineur sélectionne les terroirs et les fermes et travaille directement avec les producteurs. Les fromages achèvent de mûrir dans les caves de la fromagerie où ils sont choyés pour révéler leur goût.

Grâce à son talent et son amour du métier, il obtient le titre de Meilleur Ouvrier de France Fromager en 2011.

François Bourgon (Fromagerie Xavier à Toulouse (31))

La Table de Xavier à Toulouse (31)

Xavier à la Huerta Catalana à Saint-Orens-de-Gameville (31)

Diplômé de l’école de commerce, François Bourgon parcourt le monde en tant que développeur de marché dans le secteur du high-tech. En 2004, il reprend la fromagerie familiale installée à Toulouse. Un changement radical que le fromager ne regrette pas. IL s’investit corps et âme dans son métier Toulouse natale et propose des produits alliant tradition, authenticité et innovation.

Dominique Bouchait (Les Fromagers du Mont Royal à Montrejeau (31))

Dominique Bouchait découvre la gastronomie authentique et rustique avec sa grand-mère Marie-Antoinette dans la vieille épicerie-restaurant familiale. Son père et sa grand-mère ouvrent l’entreprise de vente de fromages sur les marchés en 1976, le jour de la fête du Travail. En 1988, il succède à ses parents. Aujourd’hui, il vend ses fromages dans 40 marchés du Sud-Ouest et dans plusieurs villages de montagne et des vallées.

François Robin

Ancien chargé de communication dans une salle de concert et centre d’art contemporain à Poitiers, François Robin est seulement fromager depuis quatre ans quand il obtient le titre de Meilleur Ouvrier de France en 2011.

Après une formation à l’Institut de Formation et de Promotion des Commerces de l’Alimentation (IFOPCA), il rejoint la maison Fauchon où il anime et gère le rayon fromagerie. Il est aujourd’hui fromager expert, formateur et consultant indépendant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • box connaisseur
    Livraison en 48H

    En France, au départ de la fromagerie

  • box connaisseur
    Garantie fraîcheur

    Colis isotherme avec gel réfrigérant.

  • box connaisseur
    Paiement 100% sécurisé

    Protocole SSL et 3D secure

btnimage