Les fondues suisses

Depuis des années, Français et Suisses se disputent l’origine de la fondue. Désolé les Savoyards, mais d’après plusieurs manuscrits, la fondue est bel et bien suisse. D’ailleurs, ce plat a été élevé au rang de plat national depuis belle lurette chez notre voisin transalpin. Plus encore, elle se décline en plusieurs variétés. En effet, Suisse romande et suisse alémanique possède chacune ses propres fondues au fromage que nous vous détaillons dans cet article.

Fondues suisses : histoire et origine

La fondue suisse serait nommée pour la première fois dans un manuscrit zurichois en 1699. Édité par Albert Hauser, celui-ci faisait mention d’une recette à base de fromage cuit avec du vin. Bien que la fondue n’est mentionnée nulle part, ce plat ressemble beaucoup à la fondue.

En 1825, Anthelme Brillat-Savarin parle pour la première fois de la fondue suisse dans la « Physiologie du goût ». Il y parle d’un mets sain, savoureux, appétissant et de prompte confection nommée fondue et originaire de la Suisse. À l’époque, la recette était composée d’œufs, de fromage et de beurre.

La recette traditionnelle de la fondue suisse telle qu’on la connaît aujourd’hui (la fondue fribourgeoise) a été éditée pour la première fois en 1825 dans « La Cuisine pratique », le livre de cuisine de l’École ménagère de Zurich. La Suisse romande raffole alors de ce plat de fromage. En 1940, le reste du monde tombe sous le charme de la fondue suisse lors de l’exposition universelle de New York.

Aujourd’hui, la fondue suisse se décline en plusieurs versions. Vous l’aurez compris, il n’y a pas de fondue suisse, mais des fondues suisses, au pluriel. D’ailleurs, chaque famille suisse a sa propre recette. Leur point commun ? Toutes les fondues suisses sont élaborées avec du vin blanc.

Les différentes fondues suisses

La Suisse peut se targuer d’avoir autant de fondues que de familles. Celles que nous vous présentons sont les plus classiques, mais vous pouvez inventer votre propre recette de fondue suisse en jouant avec une combinaison des fromages suisses que vous appréciez le plus.

La fondue fribourgeoise

C’est la recette traditionnelle de la fondue suisse comme on l’a dit. Elle est réalisée avec 100 % de vacherin fribourgeois AOP. Cette fondue hyper crémeuse se mange tiède avec des pommes de terre. Hum, on en salive !

Petite astuce : la fondue fribourgeoise ne doit pas être cuite, mais crémeuse. Ainsi, gardez-la à une température de 50 °C en changeant le réchaud par de la bougie. En outre, si vous n’aimez pas le vin blanc, vous pouvez diluer le fromage dans de l’eau, tout simplement (1 à 1,5 dl d’eau pour 400 g de fromage).

La fondue moitié-moitié de Fribourg

Cette recette qui nous vient également de Fribourg est composée de 50 % de vacherin fribourgeois et 50 % de gruyère suisse. Vous pouvez aussi remplacer le gruyère par de l’Etivaz ou en ajouter. Cette variante plaît également beaucoup aux amateurs de fondues suisses.

La fondue Suisse centrale

Elle est composée de : 1/3 Emmental suisse AOP, 1/3 gruyère suisse et 1/3 Sbrinz AOP.

La fondue du Valais

Cette fondue suisse est à base de 1/3 raclette d’alpage du Valais, 1/3 vacherin suisse et 1/3 gruyère suisse.

La fondue neuchâteloise

La recette est composée de 50 % de gruyère suisse et 50 % d’Emmental AOP suisse.

Les autres articles sur la fondue

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • box connaisseur
    Livraison en 48H

    En France, au départ de la fromagerie

  • box connaisseur
    Garantie fraîcheur

    Colis isotherme avec gel réfrigérant.

  • box connaisseur
    Paiement 100% sécurisé

    Protocole SSL et 3D secure

btnimage