La raclette

Le mercure commence à baisser… La saison de la raclette est ouverte ! Alliant fromage dégoulinant, pomme de terre fondante et charcuterie généreuse, ce plat se savoure par petits et grands durant les soirées d’hiver devant un bon feu dans la cheminée. Voici donc quelques points à retenir pour compléter votre connaissance en matière de raclette !

D’où vient la raclette ?

Le terme « raclette » a vu le jour vers la fin du XIXᵉ siècle dans le canton du Valais en Suisse. C’est un peu plus tard que le plat a fait son entrée dans l’Hexagone. L’histoire raconte que l’origine de la raclette remonte bien plus loin encore dans le temps, au Moyen-Age !

Ce seraient les bergers des alpages qui auraient inventé la raclette. Quand il fallait surveiller les troupeaux durant l’hiver, ils allumaient un feu afin de se réchauffer. Sans le faire exprès, le fromage d’un berger se trouvait trop à proximité de la source de chaleur et avait ainsi commencé à fondre. Pour redonner une belle forme à sa meule, le berger avait dû racler le fromage fondu à l’aide d’un couteau et l’avait déposé sur une tranche de pain. En dégustant ce pain au fromage, il le trouva délicieux et décida de refaire l’expérience, une fois rentré chez lui. Il fit déguster sa trouvaille à sa famille et ses amis et le bouche-à-oreille a répandu la nouvelle recette d’hiver.

En tout cas, la raclette désigne aujourd’hui l’appellation d’un fromage de lait de vache à pâte pressée non cuite. Elle a la forme d’une meule. Le terme indique également le plat convivial concocté à base de ce fromage.

Les différents types de raclettes

Si à la base, la raclette se compose principalement du fromage du même nom, remplacer ce dernier par d’autres fromages constitue néanmoins une bonne idée pour varier les goûts. De nombreux fromages peuvent venir en remplacement de la raclette. Ils se révèlent même plus savoureux. Dès lors, selon vos préférences et vos envies, vous pouvez miser sur l’un des fromages suivants :

Pour plus de variétés, il suffit de passer chez le fromager et demander quel fromage convient à une raclette. Cela vous donne d’ailleurs l’occasion de revisiter la raclette en y rajoutant une petite touche de folie et d’originalité. Et ce, à travers de nouveaux ingrédients en plus du fromage, de la pomme de terre et de la charcuterie de base.

Quand manger la raclette ?

Selon la tradition, la raclette se déguste idéalement de novembre à février, c’est-à-dire quand la température commence à chuter. C’est le plat idéal pour les soirées en famille ou entre amis, après une longue journée de ski.

La raclette est également la recette la plus facile et la plus pratique quand il s’agit d’accueillir beaucoup d’invités à la maison. Rapide à préparer, elle permet de passer moins de temps en cuisine et plus de temps avec les invités.

La raclette constitue donc un plat spécial d’hiver… Toutefois, rien n’empêche de la savourer durant les autres périodes de l’année !

Comment se cuisine la raclette ?

Quelles pommes de terre choisir ?

Composante phare de la raclette, la pomme de terre ne se choisit pas à la légère. Effectivement, pour une raclette parfaite, la pomme de terre doit être ferme. En plus, elle ne doit pas se décomposer facilement après maniement. Les pommes de terre pour purée et à frire sont donc à éviter.

Par contre, celles à privilégier sont les suivantes :

  • Charlotte ;
  • Amandine ;
  • Roseval ;
  • Annabelle ;
  • Pompadour.

Ce sont des variétés qui ont une peau très fine et une chair ferme, idéales pour les bouchées de raclettes. Il faudra compter environ 3 ou 4 pommes de terre (soit 400 g) par personne selon leur taille.

Quelle quantité de fromage par personne ?

Le fromage est l’ingrédient principal qui lui donne son goût onctueux et savoureux à la raclette.

La quantité idéale de fromage pour une soirée raclette sera alors de 200 g/personne. Cela peut paraître beaucoup, surtout avec la raclette qui représente un plat copieux. Néanmoins, on le sait tous : mieux vaut toujours trop que pas assez !

S’il y a des restes après la soirée, ce n’est pas un souci, car le fromage restant peut très bien se conserver en vue de la préparation d’autres soirées raclettes ou futures recettes.

Avec quoi faire fondre le fromage ?

Pour ceux qui souhaitent garder l’esprit rustique des soirées raclettes, il est possible de s’acheter un grill traditionnel. Un couteau spécial qui permet de retirer le fromage fondu vient même avec le dispositif. En outre, la fonte du fromage s’effectue sous une lampe chauffante.

Pour ceux qui désirent vraiment jouer le jeu comme à l’ancienne, la soirée se fera auprès du feu de la cheminée ! Comme les bergers d’antan, il suffit de passer le fromage près du feu et de racler ensuite la partie fondue sur la pomme de terre avec un couteau. C’est un instant de partage qui renforce les liens dans la famille et la solidarité entre amis.

Pour ceux qui n’ont pas de cheminée, c’est la faute à pas de chance. Cependant, en ces temps modernes, il y a heureusement solution à tout ! Il est alors possible de se procurer un appareil à raclette électrique, à installer sur la table. Cet équipement se constitue d’une plaque de cuisson destinée à préparer de la raclette pour 10 à 12 personnes. L’avantage avec ce type d’appareil, c’est que chacun peut faire fondre son fromage et composer sa raclette selon ses goûts.

A lire également : Quel appareil à raclette choisir ?

Raclette et accompagnements

La raclette est un plat que l’on peut exploiter à souhait. Toute une kyrielle de compositions peut se faire pour revisiter le plat et lui offrir mille et une saveurs. En tout cas, pour une raclette party réussie, un peu d’imagination au niveau des accompagnements du plat suffira à améliorer ce moment de dégustation.

Une variation de charcuteries

En plus du fromage et de la pomme de terre, la charcuterie est le troisième ingrédient principal de la raclette. Ainsi, puisque le fromage qui constitue la recette apporte un côté très rassasiant, il est préférable d’opter pour des charcuteries qui ne sont pas trop grasses. L’idéal serait de rajouter 4 à 5 sortes de charcuteries dans la recette. Avec les variétés qui existent sur le marché, ce ne sont pas les choix qui manquent ! Jambon maigre cru ou cuit, mortadelle, chorizo, salami, pancetta, saucisson, viande séchée, viande de grison, bacon, etc. C’est selon le goût de chacun.

Les légumes s’invitent à la raclette

En plus d’apporter du goût, les légumes apportent de la couleur et de l’esthétique à la raclette !

Il est alors possible de préparer des crudités avec les légumes en guise d’apéritif avant de déguster la recette. Cette dernière s’avère en effet extrêmement calorique — plus de 350 kcal/100 g pour être précis. Il est donc préférable de manger léger avant sa dégustation. Histoire également de préparer l’estomac à accueillir un repas copieux. Carottes râpées, haricots verts cuits à la vapeur, navets, radis, aubergines, etc. Tant de légumes peuvent composer les crudités. En guise d’alternative, au lieu de servir des légumes crus, il est possible de servir des légumes cuits avant la dégustation par le biais d’une soupe froide légère.

Les légumes peuvent aussi être servis lors de la dégustation en elle-même. Il suffit de les griller quelques minutes sur la plaque de cuisson. N’hésitez pas à jouer sur la forme de découpe des légumes pour plus de fraîcheur dans la présentation de la recette. En rondelles, en dés, en lamelles, etc. Laissez parler votre créativité !

Avec ces principaux composants, la raclette présente une quantité de sel assez importante. Les légumes sont donc là pour atténuer ce côté très salé. Des cornichons, des champignons, des poivrons au vinaigre, des oignons marinés ou encore des brocolis grillés feront d’ailleurs l’affaire pour apporter plus de légèreté au plat.

Autres idées d’accompagnements

Afin de sortir réellement des sentiers battus, pourquoi ne pas rajouter des ingrédients complètement à part à la raclette ? On peut, par exemple, remplacer la charcuterie par des fruits de mer. Crevettes, calamar, poulpe, poisson fumé, le choix est large. Le magret de canard est aussi une autre alternative. On peut également choisir de la poitrine ou du dos de poulet finement tranchés. Il suffit d’un peu d’imagination, tous les mélanges sont permis !

Vin et raclette font bon ménage !

Lors d’une soirée raclette, la bouteille de vin ne se trouve jamais très loin. L’utilité du vin durant la dégustation de ce plat à base de fromage n’est effectivement plus à préciser.

Le vin blanc constitue donc l’idéal. Il permet de rehausser la saveur du fromage. De nature fraîche, il apporte également un brin de légèreté aux papilles après une grosse bouchée onctueuse. Parmi les meilleurs vins blancs, citons le Chardonnay, le Pinot Blanc et le Saint Joseph.

Pour les amateurs de vin rouge, il est recommandé de choisir un vin avec un goût fruité prononcé pour alléger la sensation de satiété. Le Merlot, le Pinot noir, le Cabernet Franc et la Côte du Rhône feront parfaitement l’affaire. Par ailleurs, si l’on souhaite varier les plaisirs au niveau de la boisson, pourquoi ne pas opter pour une bonne bière légère ?

Des fruits pour une fin tout en douceur

Après un repas fondant et rassasiant, une bonne coupe de salade de fruits ne sera pas de refus. La petite note sucrée apportée par les fruits atténuera en effet la sensation de satiété après plusieurs bouchées de raclettes. C’est également l’occasion de profiter des fruits de saison. Privilégiez alors les fruits juteux comme l’orange, la mandarine, l’ananas ou encore le litchi.

Que faire avec les restes de raclette ?

Ce n’est pas nouveau ! Après une soirée raclette, il reste souvent beaucoup de reste. Vous ne savez pas que faire de tous ces restes ? Pas de souci, on peut très bien les réutiliser. Cela évite le gaspillage !

Ainsi, le reste de la raclette peut très bien se conserver au congélateur pour la prochaine raclette party ! Ce moment arrivé, il suffit de sortir le fromage une heure au préalable avant la préparation.

Sinon, il est possible d’intégrer le fromage restant dans de nombreuses autres recettes. Comme options, vous pouvez :

  • Mettre le fromage dans divers gratins (pâtes, pommes de terre, légumes, etc.) ;
  • Vous en servir en guise de garniture de pizza ;
  • Rajouter le fromage aux ingrédients pour les quiches, tartes et autres pâtisseries salées ;
  • Agrémenter votre salade avec le fromage ;
  • Rajouter le fromage à l’intérieur d’un croque-monsieur ou dans du hamburger ;
  • Préparer des mini toasts au fromage.

Rien ne se perd dans les restes de raclettes ! Même les croûtes du fromage sont comestibles bien que de nombreuses personnes ne les apprécient pas et préfèrent les laisser au bord de l’assiette…

Qu’attendez-vous ? À vos grils !

A lire également :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • box connaisseur
    Livraison en 48H

    En France, au départ de la fromagerie

  • box connaisseur
    Garantie fraîcheur

    Colis isotherme avec gel réfrigérant.

  • box connaisseur
    Paiement 100% sécurisé

    Protocole SSL et 3D secure

btnimage